Metz, une ville qui respire

Le changement climatique devient aujourd’hui une réalité et personne ne peut nier ses conséquences qui menacent notre sécurité, notre santé, notre alimentation et la biodiversité.

Je suis convaincue que le prochain maire a le devoir de mettre au premier rang de ses préoccupations la lutte contre cette insécurité climatique qu’on ne combattra pas en mettant des caméras de surveillance.

Je veux rendre la ville plus saine et résiliente.

Je veux une ville qui respire et qui protège !

Le défi écologique nous oblige à réinventer notre rapport à la vie de la cité, à la biodiversité, à la mobilité et à la citoyenneté. Face à ces défis, l’écologie urbaine doit être le fil d’Ariane du projet municipal et je suis convaincue que le prochain maire a le devoir de mettre au premier rang de ses préoccupations la lutte contre cette insécurité climatique qu’on ne combattra pas en mettant des caméras de surveillance.

Une ville qui respire, c’est une ville qui mise sur la végétalisation, l’esthétique et la propreté urbaine, une ville qui favorise les mobilités douces et les énergies propres, une ville qui développe les solidarités et la cohésion sociale.

Je souhaite mettre la transition écologique au service du rayonnement de Metz tout en favorisant l’emploi et l’innovation.

METZ, UNE VILLE VERTE

  • Planter 1000 grands arbres par an, dont 500 d’alignement et 500 dans les quartiers.
  • Créer un maximum d’îlots végétalisés.

 

METZ, UNE VILLE D’ ÉNERGIES

  • Multiplier les points de charges pour véhicules électriques pour en installer 100 dans tous les quartiers.
  • Lancer un plan de rénovation des éclairages publics et développer l’éclairage intelligent à la demande, plus sécurisant.

 

METZ, UNE VILLE PROPRE

  • Gérer plus rigoureusement le nettoyage urbain et lutter contre les incivilités par un renforcement de la brigade verte.
  • Collecter les déchets verts dans les quartiers et organiser le compost solidaire.

 

METZ, LA VILLE DE L’EAU

  • Créer des promenades fraîcheur par l’installation de fontaines à eau et d’agrément dans tous les quartiers.
  • Lancer un programme « Metz-pluie » pour préserver la ressource en eau et protéger la ville des phénomènes de pluies torrentielles.

 

METZ, UNE VILLE DES MOBILITÉS DOUCES

  • Tester des navettes collectives autonomes pour faciliter les déplacements en ville sur une ligne expérimentale de la place Saint-Louis à l’Amphithéâtre en passant par la Gare.
  • Aménager 20 kms de pistes cyclables protégées.
  • Développer de nouvelles lignes METTIS et des lignes inter-quartiers.

 

METZ, UNE VILLE QUI PARTAGE

  • Doubler le nombre de jardins familiaux, partagés et solidaires.
  • Développer des Trucothèques solidaires pour partager et recycler les produits usagés, en utilisant les murs commerciaux appartenant à la ville.
Un outil

L’Institut Européen d’Ecologie

Redévelopper l’Institut Européen d’Ecologie, l’outil légué par Jean-Marie PELT, en lui redonnant sa vocation première d’innovation, de recherche, d’éducation et de rencontre.

Créer un prix annuel de l’innovation, des start up et une bourse jeune chercheur.

Ensemble, mettons toutes nos énergies en commun pour réinventer Metz !